Dossier : La participation au prisme de l'histoire

Participation, discussion et représentation : l’expérience clubiste de 1848

par Samuel Hayat  Du même auteur

Resumé

Suite à la révolution de 1848, les clubs prolifèrent, en particulier à Paris. Héritiers de traditions multiples, ils endossent plusieurs rôles (discussion, préparation des élections, contestation), et leur statut est incertain. Par une série d’épreuves, deux interprétations se construisent progressivement. Une conception participative des clubs, porteurs d’une partie de la souveraineté et représentant les représentés, est formulée lors de la manifestation du 17 mars. La journée du 16 avril voit l’apparition d’une conception discursive, cantonnant les clubs à la discussion. Le 15 mai, ces deux conceptions s’affrontent, et la première est invalidée.