Varia

La démocratie a-t-elle encore une dimension épistémique ? Recherche empirique et théorie normative (2)

par Jürgen Habermas  Du même auteur

      Isabelle Aubert  Du même auteur

      Katia Genel  Du même auteur

Resumé

Après avoir comparé le modèle délibératif de la démocratie aux modèles libéral et républicain, j’envisage les possibles renvois à la recherche empirique, puis j’examine les preuves empiriques qui peuvent soutenir l’hypothèse selon laquelle la délibération politique développe un potentiel de recherche de la vérité. Les parties principales du texte servent à lever les doutes que l’on peut avoir de prime abord concernant le contenu empirique et l’applicabilité du modèle communicationnel de la politique délibérative (Introduction, sections I, II, III). Deux conditions critiques sont dégagées : une communication politique médiatisée dans l’espace public peut favoriser les processus de légitimation délibérative dans des sociétés complexes à condition premièrement qu’un système des médias autorégulé gagne son indépendance à l’égard de l’environnement social et deuxièmement que des publics anonymes garantissent un feed-back entre les discussions d’une élite informée et une société civile réactive (sections IV, V, VI, VII). [N. d. T. : La traduction de ce texte paraît dans deux numéros de Participations. L’introduction et les sections I, II, III ont été traduites dans le n˚ 2012-3 ; les sections IV, V, VI et VII le sont dans ce n˚ 2013-1].

Autres articles du dossier Varia