Dossier  : Dynamiques de la participation en Amérique latine

Décloisonner la comparaison : dispositifs participatifs et démocratisation au Brésil et au Mexique

par Françoise Montambeault  Du même auteur

Resumé

Dans cet article, nous proposons d’ouvrir la discussion des effets politiques des dispositifs participatifs sur la transformation des rapports de médiation entre l’État et la société. À cette fin, il s’agit de décloisonner les bases de la comparaison des dispositifs participatifs en Amérique latine, en proposant une comparaison multiniveaux de cas empiriques dans deux municipalités au Mexique (León et Nezahualcóyotl) et deux au Brésil (Recife et Belo Horizonte). Cette comparaison s’intéresse non seulement à qui participe (stratégies de mobilisation) mais aussi à la nature de la participation (degré d’autonomie) au sein de différents types de dispositifs participatifs, ce qui permet de dégager une typologie illustrant la complexité des rapports État-société qui en émergent.

Plan de l’article
  • Introduction
  • (Re)définir les effets démocratiques des dispositifs participatifs
  • Démocratie participative et relations État-société : une vision dichotomique
  • Comparer le Mexique et le Brésil : au-delà de la dichotomie
  • Une typologie des relations État-société : explorations empiriques
    • La logique de la mobilisation, ou la manière d’accéder au pouvoir
    • Le degré d’autonomie, ou la question de l’exercice du pouvoir
  • Relations État-société et dispositifs participatifs : l’autonomie au cœur de la transformation démocratique