Dossier : La démocratie participative a-t-elle un sexe ?

Politiser les « différences » : les rapports sociaux en débat au sein des conférences municipales des femmes de Recife

par Marie-Hélène Sa Vilas Boas  Du même auteur

Resumé

Les rapports sociaux de sexe, de classe ou de race peuvent-ils être neutralisés par les procédures participatives et délibératives ’ Selon la critique féministe adressée aux théories délibératives, la reconnaissance des groupes sociaux et du caractère situé de tout point de vue devrait assurer une meilleure inclusion des acteurs habituellement minoritaires. Mais pour d’autres auteurs, une telle proposition est contradictoire avec les logiques de la délibération. Cet article se propose d’étudier la portée et les limites de la mise en débat des rapports sociaux à partir de l’analyse des conférences municipales des femmes de Recife, au Brésil. Il montre que si les rapports sociaux les plus reconnus dans le dispositif sont d’abord ceux qui ont fait l’objet d’une politisation au sein des milieux féministes, le dispositif représente également un espace de négociation des conceptions légitimes de la cause des femmes.

Plan de l’article
  • Genèse et composition des conférences municipales des femmes
    • Un dispositif hybride
    • Une composition plurielle
  • Les différences en débat
    • Perspectives « communautaires » et expertise militante
    • La sélection des rapports sociaux légitimes
  • Des perspectives en construction dans et autour du dispositif
    • Contester le discrédit au sein du dispositif
    • La reconnaissance des femmes des communautés : au-delà en en deçà du dispositif