Varia

Quand les occupants défilent avec les occupés. Étude d’une coopération paradoxale entre militants israéliens et palestiniens

par Karine Lamarche  Du même auteur

Resumé

En prenant pour objet l’étude de la coopération entre des Palestiniens vivant sous occupation israélienne et des Israéliens engagés à leurs côtés, cet article s’intéresse à la question des rapports de domination traversant les mobilisations collectives. Plusieurs travaux de sociologie des mouvements sociaux se sont penchés sur l’effet des hiérarchies sociales sur les pratiques militantes et ont souligné les difficultés que peuvent avoir, à lutter ensemble, des acteurs inégalement dotés et prenant des risques différents sur le terrain. Dans le cas présent, les Israéliens qui rejoignent les Palestiniens dans leur lutte sont indirectement responsables du sort de ces derniers et restent, malgré eux, des occupants. Comment éviter, dès lors, que l’espace militant ne devienne un espace de reproduction des rapports de domination déjà à l’œuvre ’

Plan de l’article
  • Des militants israéliens en Palestine
    • Une « lutte conjointe », mais inégale
    • Tirer profit de l’asymétrie tout en restant « à sa place »
  • Coopération, paternalisme et petits compromis idéologiques
    • Éviter le paternalisme
    • Modes de vie et sensibilités politiques