Dossier : Conflit et participation, le cas des choix publics territoriaux

Entre conflit et participation : double apprentissage dans un mini-public et un mouvement de contestation

par Laura Seguin  Du même auteur

Resumé

Cet article analyse les relations paradoxales entre conflit et participation à partir de la notion d’apprentissage. Il montre que des expériences apparemment aussi opposées qu’une conférence de citoyens et une mobilisation collective entraînent des apprentissages politiques comparables – sinon identiques – chez les acteurs qui y prennent part. Ceux-ci apprennent à la fois à identifier les antagonismes (apprentissage du conflit) et à construire des accords collectifs (apprentissage de la participation ou de la délibération). L’analyse s’inscrit dans une réflexion globale sur la possibilité d’identifier des pratiques agonistiques de démocratie délibérative.

Plan de l’article
  • Deux terrains entre conflit et participation
    • Une conférence de citoyens en contexte conflictuel
    • La mobilisation contre le gaz de schiste : du débat « sauvage » au débat « d’élevage »6
    • Quelques éléments méthodologiques
  • Apprendre le conflit par la participation
    • Des enjeux particulièrement conflictuels
    • Instruire le conflit par la coopération
    • Débat mouvant et théâtre-forum : expérimenter le conflit sans violence
  • Apprendre à construire des accords collectifs
    • Apprendre à délibérer
    • Apprendre le langage des acteurs publics
    • Apprendre à identifier les points de rupture
  • Conclusion