Dossier : Conflit et participation, le cas des choix publics territoriaux

Une participation conflictuelle : la trajectoire territoriale des mobilisations contre le gaz de schiste au Québec

par Marie-José Fortin  Du même auteur

      Yann Fournis  Du même auteur

Resumé

Au conflit, souvent considéré comme un blocage aux projets de développement, devrait se substituer une « bonne » participation, selon des formes cadrées assurant un évitement des tensions. À l’encontre de ce postulat, cet article vise à revaloriser les dimensions politique, participative et conflictuelle des dynamiques entourant les grands projets, en prenant le cas du gaz de schiste au Québec. L’analyse des phases de la mobilisation territoriale contre ce mégaprojet énergétique montre l’influence de l’appropriation par les leaders locaux des dispositifs de participation, de la reconfiguration des collectifs ainsi que de la structure d’opportunité politique (le régime de ressources).

Plan de l’article
  • Les communautés locales face au régime minier
  • La trajectoire des mobilisations territoriales
    • Phase 1 : Émergence de l’action collective : publicisation et intermédiation entre leaders
    • Phase 2 : La mobilisation locale : affichage prudent de l’information et des antagonismes
    • Phase 3 : Construction d’une coalition élargie : rallier les élus à la cause
    • Phase 4 : Élargissement spatial et radicalisation : vers un mouvement suprarégional
  • Conclusion