Varia

Les arènes de la normalisation internationale à l’épreuve de la participation : le projet INTERNORM

par Christophe Hauert  Du même auteur

      Marc Audétat  Du même auteur

      Danielle Bütschi  Du même auteur

      Alain Kaufmann  Du même auteur

      Jean-Christophe Graz  Du même auteur

Resumé

Cet article présente les résultats de la recherche-action INTERNORM qui visait à favoriser l’implication des acteurs associatifs dans l’élaboration des normes internationales de type ISO. Il analyse les effets d’un dispositif participatif sur l’environnement institutionnel de la diplomatie technique et contribue à une réflexion sur la démocratisation du champ de la normalisation internationale. Cette réflexion se situe au croisement des travaux de relations internationales sur les nouvelles formes de gouvernance de la mondialisation et des études sociales des sciences et des techniques.

Plan de l’article
  • Introduction : les enjeux de la participation des associations à la normalisation
  • L’emprise insoupçonnée de la normalisation internationale
    • Encadrement institutionnel de la normalisation internationale
    • Les « grandes minorités » de la normalisation internationale
  • INTERNORM, une recherche-action
    • La mobilisation des associations ou la difficile articulation des priorités de la normalisation avec celles du terrain
    • Le défi de l’expertise : mutualisation des savoirs et abaissement des coûts d’entrée
    • De la participation aux décisions…
    • …aux risques d’instrumentalisation
    • Une innovation institutionnelle et des limites à la participation
  • Conclusions

Autres articles du dossier Varia