Dossier : Participer aux États-Unis : les town meetings

« D’une manière pacifique et ordonnée ». Town meetings et assemblées populaires à l’époque de la fondation des États-Unis

par Robert W. T. Martin  Du même auteur

      Camille Salgues  Du même auteur

Resumé

Les town meetings de la Nouvelle-Angleterre ont longtemps été perçus comme l’archétype du forum délibératif citoyen. Aujourd’hui, les politistes tendent à insister davantage sur le lien entre tout forum public particulier et l’ensemble du système délibératif dans lequel il s’inscrit. Le plus souvent, ce travail s’est basé sur des exemples récents. Mais un retour à l’époque de la fondation des États-Unis montre que les town meetings, quelles que soient les louanges dont ils font l’objet et leurs nombreuses vertus démocratiques, représentent aussi une forme de limitation de l’action populaire en général, et de la dissidence démocratique en particulier.

Plan de l’article
  • « Réguler » le gouvernement : le town meeting et au-delà
  • Les sociétés démocratiques : exploration et expansion de la sphère publique démocratique
  • James Madison et le déclin de l’action des « citoyens en masse »
  • Conclusion