Varia

Le projet d’aménagement de la vallée du Bou Regreg à l’épreuve de l’enquête publique et des délibérations communales

par Hicham Mouloudi  Du même auteur

Resumé

Les opposants au projet d’aménagement de la vallée du Bou Regreg, ou à la procédure d’expropriation dont ils étaient menacés, ont utilisé une grande variété de moyens pour faire pression sur les décideurs. Beaucoup de ces moyens, dont le recours peut sembler d’une grande banalité dans des sociétés démocratiques de longue date, sont au Maroc d’un usage relativement récent, qu’il s’agisse des sit-in ou des pétitions relatant des arguments s’accrochant à plusieurs domaines : économique, social, juridique et surtout politique. Leur généralisation, pour ne pas dire leur systématisation, a été rendue possible par les changements très sensibles qui ont affecté le système politique marocain depuis les années 1990.

Plan de l’article
  • Cadre de l’analyse et méthode d’enquête
  • L’enquête publique : un moment crucial vidé de sa raison d’être ’
    • L’enquête publique intervient une fois le projet bouclé
    • Des « innovations » procédurales qui restent insuffisantes
    • Décider de concert avec ceux qui ne décident pas
    • Une enquête publique dont les conclusions ne sont pas publiques
  • Les observations des riverains : des considérations socio-économiques aux revendications politiques
    • L’enquête publique comme point de départ de la mobilisation
    • Oppositions « fermes » des Slaouis26 qui mobilisent diverses catégories sociales
    • Des registres de justification très variés : du singulier au général
  • Les sessions des conseils municipaux de Rabat et de Salé : une tribune inespérée pour les élus locaux
    • De fortes tensions dans les délibérations du conseil communal de Salé
    • Pour les élus, une grande variété de manières d’exprimer leur opposition
  • Conclusion
  • Annexe