Dossier : Participer aux États-Unis : les town meetings

Les 21st Century Town Meetings dans les années 1990 et 2000 : assemblées délibérantes et marchandisation de l’authenticité politique dans une époque d’austérité

par Caroline W. Lee  Du même auteur

      Laurent Vannini  Du même auteur

Resumé

Le champ de la participation publique a connu une croissance spectaculaire aux États-Unis durant les années 1990 et 2000. Cela est dû en partie à AmericaSpeaks, l’organisation phare des concertations et des délibérations, et leur marque déposée de méthode de coordination, 21st Century Town Meetings, visant à la prise de décision au sein de groupes de grande taille. En prenant appui sur mon expérience d’observation participative durant trois rassemblements de ce type, ainsi que, plus largement, sur une analyse ethnographique multi-méthode du domaine d’activité, j’appréhende ces rencontres dans leur contexte comme des assemblées délibérantes expérimentales durant une période d’effervescence autour du déclin de la capacité d’agir des citoyens aux États-Unis. Les assemblées publiques organisées par AmericaSpeaks étaient labellisées comme d’authentiques alternatives de nature politique à la politique traditionnelle. Mais, alors que méthodes participatives et discours d’empowerment devenaient populaires auprès d’une grande variété d’acteurs privés et publics, l’organisation ne parvint pas à trouver un modèle économique viable. Je conclus en évoquant les défis que doivent relever les assemblées publiques contemporaines dans une période où l’authenticité politique est devenue une marchandise de grande valeur.

Plan de l’article
  • Vignette ethnographique – Community Congress III : Un 21st Century Town Meeting pour le réaménagement de La Nouvelle-Orléans
  • Les Town Meetings en tant qu’assemblées délibérantes
  • Étudier les 21st Century Town Meetings
  • Pourquoi les 21st Century Town Meetings sont-ils devenus une forme de stratégie organisationnelle populaire dans les années 2000 ’
  • Pourquoi les 21st Century Town Meetings n’ont-ils finalement pas subsisté dans les années 2010 ’
  • Pour aller plus loin : le futur des town meetings