Dossier : Participer dans le monde chinois : une jeunesse connectée

Hacker la démocratie taïwanaise : Audrey Tang et la réinvention de la politique

par Émilie Frenkiel  Du même auteur

Resumé

Cet article est consacré à Audrey Tang, appartenant au collectif de jeunes hackers citoyens g0v et devenue ministre du Numérique à Taïwan en octobre 2016. Il étudie comment les dispositifs numériques de participation sont fabriqués dans le contexte taïwanais, au croisement des influences occidentales et de l’influence de son voisin chinois, et engagé dans un processus de profond renouvellement politique depuis l’occupation du Parlement par des étudiants lors du mouvement des Tournesols de 2014. L’article enquête sur les raisons d’une rencontre originale entre savoir-faire technique, réflexion théorique et volonté politique.

Plan de l’article
  • Optimisme technologique et réserves
  • Audrey Tang et l’esprit des pères fondateurs du Net9
  • Le contexte taïwanais
    • Coïncidence entre démocratisation et révolution médiatique pour les jeunes générations
    • La place de la délibération dans la jeune démocratie taïwanaise
  • Le mouvement des Tournesols
  • Changement de style au sommet : open data et collaboration avec la société civile
  • Le cœur de l’action de g0v
  • La technologie peut-elle sauver la délibération ’
  • Conclusion : la démocratie est-elle en train de se réinventer à Taïwan ’ Avec quel impact transnational ’