Dossier : Participer dans le monde chinois : une jeunesse connectée

La resocialisation politique de migrants internationaux et leurs prises de parole politiques : le cas de jeunes Chinois qualifiés à Paris

par Simeng Wang  Du même auteur

Resumé

En mettant la focale sur de jeunes migrants chinois de la première génération venus en France dans les années 2000, résidant en région parisienne et dotés de titres scolaires et de ressources économiques, sociales et culturelles, cet article analyse le processus de leur resocialisation politique et leurs prises de parole politiques. Chez ce groupe jeune et qualifié, la question de la resocialisation politique se pose de manière flagrante, puisqu’ils ont grandi en contexte autoritaire puis immigré dans un pays démocratique. Avec une approche ethnographique, l’auteure observe l’expression politique des enquêtés lors de leurs sociabilités au quotidien se déroulant sur la Toile comme hors ligne : commentaires d’actualités françaises et chinoises, discussions de groupe en ligne, manifestations, conférences publiques, entre autres. L’auteure constate d’abord l’impact du contexte politique dans lequel l’individu se situe sur sa participation politique. En changeant de régime politique comme environnement de vie, ces enquêtés apprennent la citoyenneté et s’approprient diverses formes d’expression de l’opinion politique. En même temps, l’auteure démontre une différenciation des rapports qu’entretiennent ces enquêtés avec la politique, due aux propriétés sociales de chacun. Les uns, souvent formés en sciences humaines et sociales, jouent un rôle d’intermédiaires des flux d’informations politiques transfrontalières et participent activement à la démocratisation de la société chinoise. Alors que les autres – souvent ceux travaillant dans le secteur économique – montrent un certain désintérêt pour les sujets démocratiques dans leur pays d’origine. Enfin, l’auteure défend l’idée que l’expression politique des enquêtés varie selon les conditions d’expression, les locuteurs en présence, la pluralité des investissements d’ordre intellectuel, professionnel, affectif et humanitaire.

Plan de l’article
  • Profils et sociabilités de migrants chinois qualifiés
  • Ethnographie des prises de parole politiques : lieux d’enquête
  • Découverte d’un régime politique non autoritaire et apprentissage de la citoyenneté
  • Pour une société civile globale : intermédiaires entre les vies politiques française et chinoise
  • Sociabilités politiques intragénérationnelles et intergénérationnelles : des processus différenciés de resocialisation politique
  • Conclusion