Dossier : Participer dans le monde chinois : une jeunesse connectée

Les rumeurs et la téléphonie mobile : participation et résistance dans la Chine contemporaine

par Jun Liu  Du même auteur

      David Rochefort  Du même auteur

Resumé

Cet article présente les caractéristiques et la nature des rumeurs diffusées par téléphone portable en Chine contemporaine. Cette enquête, portant sur six cas d’étude et basée sur une cinquantaine d’entretiens approfondis, étudie comment les rumeurs colportées par téléphone portable sont devenues une forme à part entière de résistance populaire. Le bas coût et la facilité d’accès aux téléphones ont considérablement réduit le seuil de protestation et offert aux gens, en particulier ceux sans grandes compétences technologiques, une opportunité inédite d’organisation, de coordination ou de résistance. La visibilité mutuelle permise par un réseau de téléphones portables ancré dans des relations interpersonnelles (guanxi) augmente la crédibilité de l’information ainsi que le sentiment de sécurité, et encourage ainsi la participation. De plus, la communication mobile synchronique permet l’accumulation des discours de la rumeur, qui devient alors très rapidement résistance. La diffusion de rumeurs par téléphone portable, en tant que nouvelle forme de politique conflictuelle, met en évidence l’opposition à la censure gouvernementale et au contrôle des communications, ainsi que la résistance à l’usage par les autorités des accusations de colporter des rumeurs pour faire taire toute voix divergente. En s’appuyant sur le cas des rumeurs, cette étude tente ainsi d’élargir la compréhension de la participation politique en Chine contemporaine.

Plan de l’article
  • La rumeur et les nouveaux médias à l’âge de l’information
  • La rumeur comme communication non officielle : un cadre théorique
    • La rumeur comme communication non officielle
    • La rumeur et les médias numériques en Chine : méthodes de recherche et cas pratiques
  • Comment la technologie mobile donne du crédit aux rumeurs
    • L’intégration de la communication mobile dans les systèmes sociaux
    • L’instantanéité et la diffusion rapide de la communication
    • Visibilité mutuelle et prise de conscience partagée
    • Une rhétorique qui échappe à la censure
  • Discussion : la rumeur diffusée par téléphone portable en tant que résistance
    • La rumeur transmise par téléphonie mobile et la désobéissance des citoyens
  • « L’identité-résistance » dans la communication des rumeurs
    • Les rumeurs transmises par les téléphones portables en tant que forme émergente de résistance et de participation
  • Conclusion