Dossier : La participation buissonnière

D’une rive à l’autre du scoutisme : des aventures buissonnières à l’apprentissage de la citoyenneté

par Maxime Vanhoenacker  Du même auteur

      Thomas Vroylandt  Du même auteur

Resumé

À partir de l’ethnographie d’un rassemblement international de jeunes scouts au seuil de l’âge adulte, cet article interroge le scoutisme comme espace d’apprentissage de la citoyenneté. La participation s’y envisage d’abord comme une invitation à l’aventure, privilégiant le jeu et les liens d’usage au sein d’un petit groupe de pairs. Progressivement élargies au fil du parcours scout, ces situations peuvent se muer en des expériences du commun et de la vie publique adaptées aux attentes juvéniles. Les ancrages affectifs et les ressorts imaginaires du scoutisme sont mis à l’épreuve dans l’exercice de la citoyenneté à l’âge adulte.

Plan de l’article
  • La promesse buissonnière : un hameçon à l’empreinte indélébile
    • À l’épreuve du jeu scout et des injonctions à la citoyenneté
    • Les legs du buissonnier
  • L’épaisseur temporelle de l’apprentissage de la participation scoute
    • Confirmer certains engagements
    • Engagements scouts et participation civique
  • Conclusion : de la « bande scoute » à la vie publique ’