Dossier : La participation buissonnière

Quand Rancière s’invite chez le médecin : expertise, ignorance et émancipation dans un dispositif participatif de soin

par Alexandre Fauquette  Du même auteur

Resumé

L’article s’intéresse à un dispositif d’éducation thérapeutique du patient conçu et imaginé par un médecin libertaire qui se réfère au cadre pédagogique du maître ignorant de Jacques Rancière pour rompre radicalement avec les codes traditionnels de la relation médicale et effacer toute forme d’imposition d’un biopouvoir. Il analyse plus spécifiquement les ambiguïtés qui en découlent : si l’espace de participation de ce dispositif de soin alternatif tend à réduire l’asymétrie de la relation médicale, il n’émancipe cependant que les émancipés et ne parvient à rompre totalement avec les formes de domination médecin-patient. L’égalitarisme ranciérien est en effet mis à l’épreuve de la pratique et de la responsabilité médicale, et nécessite des compromis incessants avec l’institution hospitalière. Mais les marges de manœuvre laissées par l’institution hospitalière renforcent dans le même temps le caractère transgressif et buissonnier de ce dispositif.

Plan de l’article
  • Une volonté de rompre avec l’asymétrie de la relation médicale
    • Le médecin ignorant
    • Amoindrir la distance sociale et cultiver le « lâcher-prise »
    • Une dynamique émancipatrice ’
    • Des conditions favorables
  • De la reproduction indéfinie de l’ordre social
    • L’observance d’émancipation
    • Un dispositif verrouillé par le médical
    • La division sociale des intelligences
    • Une autre forme de pouvoir
  • Conclusion