Dossier : Handicaps et participations

Le vote sans la politique ? Mobilisations professionnelles pour l’accessibilité électorale en 2017

par Marie-Victoire Bouquet  Du même auteur

Resumé

Cet article s’intéresse aux actions développées par deux catégories de professionnels – des interprètes en langue des signes française et des travailleurs sociaux en établissements – pour répondre aux difficultés rencontrées par les personnes sourdes et déficientes intellectuelles dans l’exercice de leur droit de vote, au cours de la campagne présidentielle de 2017. Après avoir montré les conditions dans lesquelles se sont construits leurs répertoires d’actions respectifs, nous proposons d’analyser les formes de médiation politique mises en œuvre par ces professionnels et leurs effets sur la définition de la citoyenneté électorale délivrée à leurs destinataires.

Plan de l’article
  • Observer le vote au prisme de l’accessibilité électorale
  • Entre concernés et représentants : la construction de la légitimité militante des professionnels
    • Le positionnement citoyen du mouvement Accès_Cible : une conjonction d’intérêts entre sourds et interprètes
    • L’extension controversée d’un champ d’intervention professionnel : le vote comme devoir à accomplir
  • La neutralité partisane au service de la participation politique
    • Apprendre à voter sans exprimer ses opinions : une dépolitisation de l’exercice électoral
    • Défendre ses droits sans porter de jugement : une dépolitisation de la cause de l’accessibilité électorale
  • Conclusion