IV. Le monde contemporain

Castoriadis, Rancière : quels apports pour une philosophie du tirage au sort en politique ?

par José Luis Moreno Pestaña  Du même auteur

      Liliane López-Rabatel  Du même auteur

Resumé

Ce texte présente une étude des lectures de la démocratie athénienne que livrent Rancière et Castoriadis. L’objectif fondamental est de voir ce qu’ils peuvent nous apporter pour une philosophie contemporaine du tirage au sort en politique. Pour ce faire, on empruntera plusieurs voies. En premier lieu, on mènera une brève contextualisation historique de l’œuvre des deux auteurs et une réflexion sur les caractéristiques des analyses philosophiques de la démocratie athénienne. Dans un second temps, on définira l’analyse qu’ils présentent des assemblées démocratiques selon trois axes : le savoir requis pour y avoir accès, les modes d’incitation à la participation et enfin la nature des filtres moraux qui protègent les pratiques démocratiques.

Plan de l’article
  • Trajectoires politiques et intellectuelles vers la Grèce
  • Le tirage au sort comme correction de l’inégalité dans les assemblées
  • Égalité arithmétique et géométrique chez Castoriadis et Rancière
  • Le tirage au sort et l’imaginaire de la société
  • Motivation et question morale chez Castoriadis
  • Rancière et le tirage au sort comme essence de la démocratie
  • Conclusion