II. Le monde médiéval et le monde moderne

Langages et pratiques du tirage au sort dans la vie publique des communes médiévales italiennes (xiiie-xive siècles)

par Lorenzo Tanzini  Du même auteur

Resumé

L’article porte sur la phénoménologie du tirage au sort dans les pratiques politiques des villes italiennes pendant la période « classique » de l’histoire urbaine du Moyen Âge. Dans ce contexte, le hasard n’est pas souvent utilisé en tant que tel, mais tout au contraire entre dans une composition complexe avec d’autres moyens de désignation, tels que le choix indirect ou la cooptation ; l’emploi de chaque moyen se justifie en relation avec le moment politique, les changements de régime, les différents offices. Il s’agit donc de décoder les références documentaires pour comprendre le rôle effectif du tirage au sort et son arrière-plan idéologique, jusqu’au moment où, au cours du xive siècle, le fonctionnement des systèmes électoraux dans la plupart des villes se fixe dans la forme de rotation des postes parmi les couches « qualifiées » de la société urbaine.

Plan de l’article
  • Le tirage au sort, des origines à la maturité
  • Changements au xive siècle
  • La théorie

Autres articles du dossier II. Le monde médiéval et le monde moderne

Dans ce numero

Dans le numero HS01