I. Le monde antique

Le tirage au sort civique dans la Rome républicaine et impériale : matériels et techniques

par Julie Bothorel  Du même auteur

Resumé

Dans la Rome républicaine et impériale, le tirage au sort (sors ou sortitio) est une procédure technique couramment employée par les magistrats de Rome pour distribuer des tâches particulières parmi les sénateurs ou les magistrats, répartir des lots de terre ou organiser le déroulement du vote. L’étude des sources littéraires, mais également épigraphiques, iconographiques et archéologiques, permet de mieux connaître les instruments qui étaient utilisés pour tirer au sort les lots publics (sitella, hydria, urna uersatilis, sortes et pilae), ainsi que la manière dont on les manipulait. Entre les années 100 et 70 av. J.-C., le passage d’un tirage au sort public manuel effectué à l’aide d’une sitella et de sortes à un tirage au sort mécanique effectué à l’aide d’une urna (uersatilis) et de pilae illustre les mutations du régime et de l’aristocratie du ier siècle.

Plan de l’article
  • Le tirage au sort dans la Rome républicaine et impériale
  • Le récipient
    • La sitella
    • L’urna versatilis
  • Les lots
    • La sors
    • La pila
  • Conclusion